vendredi 13 février 2009

Appel des personnels BIATOS de l'Université Paris-Dauphine

Depuis des semaines, des enseignants-chercheurs et chercheurs (EC & C), des étudiants, des personnels administratifs et techniques manifestent et multiplient les actions pour s'opposer à certaines contre-réformes découlant de la loi LRU.
Pourquoi devons-nous les rejoindre ?

  • Parce que nous faisons partie de la communauté universitaire ;

  • Parce que nous sommes attachés à l'existence et à la qualité du service public de l'Enseignement Supérieur ; 

  • Parce que la remise en question du statut des EC & C n'est qu'une des applications de la loi LRU : la prochaine étape sera la réforme des carrières des BIATOS.

  • Parce que notre statut de fonctionnaire d'Etat est menacé :


    • Gestion des carrières, développement du recrutement « local » et restriction de la mobilité ;
    • Disparition de la filière ASU dans les universités ;
    • Intégration des personnels de bibliothèque dans la filière ITRF.

  • Parce que la loi LRU constitue une régression pour l'Enseignement Supérieur, en particulier pour les personnels BIATOS, qui vont, avec le passage à l'autonomie financière :

    • Perdre le bénéfice de toutes les prestations sociales ministérielles dont bénéficient les agents de l'état ;
    • Être victimes de l'individualisation accrue des primes et des carrières :
    • Subir le redéploiement des personnels.

Avec la fin des garanties statutaires et des cadrages nationaux, c'est au sein des CTP locaux que ces questions devront être âprement négociées avec des Présidents d'université tout puissants.

Le budget 2009 de l'Enseignement Supérieur supprime 900 postes dont 250 BIATOS de Catégorie C !


Nous ne pouvons pas accepter cela !

14 commentaires:

  1. Parfait, je souscris et je signe.
    Jean-Paul FOURMAS (Contractuel, MIDO)

    RépondreSupprimer
  2. DOS SANTOS Irène (Adj ITRF, MIDO)14 février 2009 à 15:40

    Je signe aussi !

    RépondreSupprimer
  3. Salut,
    Avant tout, faites une vraie AG, en prévenant correctement le personnel.
    Dans tous les médias, cette grève et les manifs qui vont avec sont présentées comme allant contre un décret touchant les enseignants-chercheurs, un peu de pédagogie svp...

    RépondreSupprimer
  4. "Parce que la remise en question du statut des EC & C n'est qu'une des applications de la loi LRU : la prochaine étape sera la réforme des carrières des BIATOS."

    DANS CE CAS QUE CE SOIT DIT CLAIREMENT ET QUE LES REVENDICATIONS PORTENT AUSSI SUR CE POINT !!!
    UNE QUESTION: LES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS qui sont pratiquement assurés que le décret P. sera retiré nous soutiendront-ils?

    RépondreSupprimer
  5. Il semble en effet important que nous enseignants chercheurs, non seulement reprenions ces revendications, mais promouvions l'idée qu'il ne faut pas interrompre notre lutte même si nous gagnons sur la question du decret, tant que les autres revendications n'auront pas été entendues, celle ci en premier lieu.

    Ceci étant, compte tenu du (c'est regrettable, mais compréhensible) cloisonnement de nos activités, je pense qu'il faudra que vous veniez en masse dans les AGs des enseignants chercheurs pour les convaincre de la nécessité de cette convergence. Sinon, le risque est gros que toute la sympathie de monde ne soit pas assez mobilisatrice...

    RépondreSupprimer
  6. Face à Facs, pour tout savoir de la mobilisation universitaire!

    Radio Campus Paris (93.9 FM) se mobilise pour vous faire suivre, jour après jour, la mobilisation universitaire.
    En partenariat avec Telesorbonne.fr et Contrepoint.info, Radio Campus Paris vous informe de l’avancée du conflit entre Valérie Pécresse et la communauté universitaire. Actualité, interviews, vidéos, programme et CR des AG, programme des cours alternatifs et des émissions spéciales.

    D’où vient le mouvement universitaire? Comment va-t-il évoluer et jusqu’ou peut-il aller? Des compromis sont-ils possibles? Mardi 17 février à 15 heures à la Maison des Initiatives Etudiantes, Radio Campus Paris accueille des représentants des présidents d’universités, des syndicaux, des enseignants-chercheurs, des étudiants et du gouvernement pour une conférence-débat en public et radiodiffusée. Durant une heure et demie, nous tenterons d’analyser au mieux les causes du mécontentement et du mouvement de contestation avant de nous projeter dans un avenir proche et de tenter de trouver des solutions au conflit actuel.

    >> La Maison des Initiatives Etudiantes: 50, rue des Tournelles. 75003, Paris.
    >> Plus d’informations: 01.49.96.65.45 // etudiants@radiocampusparis.org // http://www.radiocampusparis.org // http://www.radiocampusparis.org/?cat=166&paged=5

    RépondreSupprimer
  7. "Des vraies AG", il en existe à Dauphine...Même si vous êtes BIATOS, vous pouvez participer aux AG...les enseignants Chercheurs nous laissent même nous exprimer!
    N'écoutez pas les médias, renseignez vous (les sites web des syndicats sont explicites)...vous verrez que les revendications touchent l'enseignement supérieur dans sa globalité!

    RépondreSupprimer
  8. Ok pour les AG mais l'info 1 heure avant par un collègue qui le sait d'un collègue, c'est un peu bof! ceci dit, j'approuve complètement ce que vous faites et vous dit "à jeudi"!

    RépondreSupprimer
  9. heu, désolée pour la faute!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour à tous,
    alors, le vent se lève chez les Biatos de Dauphine, je signe aussi également cet appel.
    Pourra-t'on rejoindre la manifestation de jeudi 19 février?
    Je n'ai pas trouvé d'appel à la grève concernant les Biatos sur le net...

    RépondreSupprimer
  11. Appel à la Grève.

    * Sauf erreur de ma part, le site "Sauvons la Recherche" invite bien l'ensemble des personnels des Universités à participer à la manifestation de ce jeudi 19/02/09.

    * Il y aura très probablement, après l'AG qui se tient à 12H en Amphi 5, un départ collectif depuis Dauphine.

    JeanPaul

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir, alors pour info, nous ne sommes pas les seuls Biatos à nous démener aux côtés des enseignants chercheurs contre certains effets de la loi LRU. Certains témoignages me sont parvenus de Paris 8 (20 à 25 personnes en grève à la BU sur 100), Toulouse 2 (la BU n'a ouvert que de 13 à 16h cette semaine),la Bulco (la Bu de l'université du littoral-côte d'Opale http://coordination-ulco.univ-littoral.fr/spip.php?article44)et bien d'autres encore.le mouvement semble réellement s'élargir et s'amplifier, + d'infos sur le site Universités et universitaires en lutte.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour à vous,
    Oui, Oui, les personnels BIATOS -et aussi les étudiants- se battent avec les enseignants-chercheurs dans plusieurs universités et notamment pour élargir les revandications. Nous sommes tous dans la même galère [celle de Bologne ou celle de Lisbonne !!! ;) ]
    Une carte de la mobilisation là (avec textes, mitions et appels) : http://www.univ-lille1.fr/snesup59-62/mobilisation/

    Et un super blog plein d'infos qui donnent à réfléchir, et qui renvoient à pas mal de documents, en passant par les "thématiques". Là : http://www.auboutduweb.com/poolp/index.php

    Résistance !

    RépondreSupprimer
  14. je signe
    Sylvie Monnier

    RépondreSupprimer